Traces d'Ancêtres
en
Bourbonnais
retour à la page d'accueil

François Aufauvre & Claire Rouderon
& Françoise Ribaud


 

     François Aufauvre est né le 1er avril 1714 à Beaune (03). Il est le fils de François Aufauvre et de Gilberte Delalot. Il reçoit comme parrain, François Delalot, clerc à Beaune (03), son oncle et marraine, Marie Aufauvre, très certainement sa tante.

     Il succède à son père dans la charge de notaire royal. Le 08 décembre 1743, il reçoit la provision de son office, sur les sénéchaussées d'Auvergne et du Bourbonnais. L'historien Maurice des Gozis le cite alors notaire à Hyds (03).

     Dès 1744, il semble être établi sur la paroisse d'Échassières (03).

     Il épouse Claire Rouderon, le 04 octobre 1745 en l'église de Durmignat (63).

     Claire Rouderon est la fille de Gabriel Rouderon et Jeanne Robert.

     De cette union naissent au moins cinq enfants :

     1 - Gabriel Étienne Aufauvre, né vers 1746 ;

     2 - Antoine Aufauvre, né vers 1749 ;

     3 - Marie Anne Aufauvre, née vers 1749 et décédée le 28 septembre 1787 à Beaune (03), à l'âge de 38 ans ;

     4 - Élisabeth Aufauvre, décédée après 1782 ;

     5 - Gabriel Aufauvre.

     En 1746, le siège de son étude se trouve au château de Beauvoir, paroisse d'Échassières (03). Il est à la fois notaire et sous-fermier de la terre du marquisat de Beauvoir, placée sous l'autorité du fermier général François Durand, qui décède au château, le 1er avril 1747. Gravure représentant le château de Beauvoir à Echassières (03)

     Le 14 décembre 1747, a lieu une vente par licitation, à laquelle il est présent, en compagnie d'Antoine Aufauvre, habitant au lieu-dit d'Échassières (03), Jean Baptiste Aufauvre, curé de Saint-Sornin (03), prés du Montet (03), Charles Jacques Aufauvre et Jean Aufauvre, ses frères.

     Claire Rouderon décède vers 1755.

     Le 16 février 1756, François Aufauvre, notaire royal, domicilié en la paroisse de Loriges (03), épouse en seconde noces, damoiselle Françoise Ribaud.

     Au contrat de mariage, passé entre les époux, sont présents : maître Jean-Baptiste Senturel, bourgeois de Servant (63), oncle paternel de la future, Jean-Baptiste Ribaud, maître chirurgien juré, demeurant au Mayet-d'École, paroisse de Jenzat (03) et maître Gabriel Ribaud, praticien, demeurant à Moulins (03), frères germains de la future ; maître Gabriel Rouderon, procureur ès justice de Nades (03), Chouvigny (03), Lizolle (03) et autres lieux, demeurant à Servant (63), beau-frère du futur ; maître Gabriel Thévenin, bourgeois à Échassières (03), cousin du futur ; maître Gilbert Pourçain Murmion, bourgeois de Loriges (03) ; maître Antoine Burelle, bourgeois de Paray-sous-Briailles (03) ; et maître Jacques Menut, bourgeois de Louzat.

     Françoise Ribaud est née le 15 mai 1724 à Jenzat (03). Elle est la fille de maître Antoine Ribaud, bourgeois et Gilberte Élisabeth Mioche, tous domiciliés à Loriges (03).

     De cette seconde union, naissent au moins quatre autres enfants :

     6 - Antoine Aufauvre ;

     7 - Étienne Aufauvre ;

     8 - Antoine François Aufauvre, né et baptisé le 09 mars 1763 à Beaune (03). Il reçoit comme parrain, Antoine Aufauvre, son frère et Marie Anne Aufauvre, sa sœur, enfants du premier lit ;

     9 - Anne Élisabeth Aufauvre, qui épouse le 16 novembre 1784 à Beaune (03), Étienne Laporte, veuf de Thérèse Cluzel, demeurant au château de la Faye, de cette paroisse. A la mort de ce dernier en 1820, son fils Jean Laporte, né de sa première union, devient l'héritier de la propriété des Joberts.

     En 1761, François Aufauvre est cité demeurant aux Joberts, paroisse de Beaune (03). Il figure sur les terriers des cens dus pour la chapelle et l'hôpital appartenant à l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, situé à la queue de l'étang de Rivalais, paroisse de Vernusse (03).

     En 1777, il fait bail de tous ces biens aux Joberts, paroisse de Beaune (03), """ ... tels qu'il l'habite et ses enfants ... """.

     Un acte du 30 mars 1784, situe toujours son étude au bourg de la paroisse de Beaune (03).

     Françoise Ribaud décède le 18 août 1788 à l'âge de 70 ans. Étienne Laporte, son gendre, est témoin à la cérémonie.

     En 1789, les enfants Aufauvre font cession de leurs droits sur la propriété des Joberts, paroisse de Beaune (03), à Étienne Laporte, qui en devient le seul possesseur.

     En 1792, il est toujours notaire royal et la rédaction de ses actes ne manque pas d'originalité.

 


 

Sources :

Registres paroissiaux de Beaune-d'Allier.
Gilbert Martin - "
Choses et gens du Pays de Montmaraud au XVI et XVII ème siècles ".

. . . retour au sommet de la page . . .