Traces d'Ancêtres
en
Bourbonnais
  retour à la page d'accueil

les Outils


Présentation de quelques outils employés
par mes ancêtres bourbonnais
 

airiau ... besse ... biesse ... bigot ... bisse ... clau ... cleau ... couet ... cré ... crêt ... croissant ... daille ... échale ... éplette ... fessoué ... flau ... fleau ... gouyard ... gouyas ... gouyette ... goyard ... greffe ... malluche ... marre ... pion ... pluche ... plucheuse ... pluchon ... pue ... volant ... voulant
. . . vers les métiers . . .

     Sous l'ancien régime, les actes des notaires énumèrent les outils propre au métier de chacun de nos ancêtres. Dans les communautés agricoles reviennent râteau, cognée, goyard, serpe, doloire, bigot, fourche, pioche, bêche, soc, coutre, vanne, volant, faux, faucille, seau, marre, relien, dart, frette de charette en fer, joug de boeufs avec liens, arreau, hotte, charrue à versoir, arraire, herse, etc....

     Des ustensiles de jardinage, de petite culture comme la bêche ou la fourche, des outils de vigneron comme la serpe ou la hotte, la charrue à versoir.

 


l'Airiau

     L'airiau désigne dans l'est du Bourbonnais, l'antique araire, mot issu du latin "aratrum".
. . . retour à la liste. . .

la Besse ou Biesse ou Bisse

     Dans le nord du Bourbonnais, la besse, mot issu du latin "bissa", signifiant "pioche", désigne comme en ancien français, la bêche ; dans le centre et le sud, c'est la biesse ; et dans l'ouest la bisse. Cet outil était une sorte de pelle en bois, ferrée en son extrémité et servait à besser la terre.

. . . retour à la liste. . .

le Bigot

     Le bigot, mot issu du bas-latin "bigo", dérivé de "bec", peut-être en rapport avec sa forme, désigne une sorte de pioche à deux fourchons. Il était utilisé pour le curage du fumier, dans les étables ou encore pour arracher les légumes, tels que les pommes de terre.

     D'autres modèles de bigots, pouvaient avoir trois ou quatre pics.

le Bigot
. . . retour à la liste. . .

le Clau ou Cleau ou Flau ou Fleau

     Dans le nord-ouest du Bourbonnais, le clau ou cleau, du latin "flagellum", signifiant "fouet", désigne le fléau, instrument servant à battre le blé, lors du battage en grange. Muni d'un long manche en bois et d'une partie plus courte fixée par des lanières de cuir, le fléau permettait de séparer le grain de l'épis, en frappant dessus. Dans le nord et l'ouest, il est resté, comme en ancien français, le flau ou fleau.

. . . le battage du blé . . .

. . . retour à la liste. . .

le Couet

     En Bourbonnais, le couet, mot issu de "queux", signifiant en ancien français "pierre à aiguiser", désigne un étui pour mettre la pierre à aiguiser. Confectionné dans une corne de boeuf ou un morceau de bois, il était porté à la ceinture par les utilisateurs de la daille.

. . . retour à la liste. . .

le Cré ou Crêt

     Dans l'ouest du Bourbonnais, les termes cré ou crêt désignent une sorte de gaffe, destinée à attraper les hautes branches des arbres fruitiers et permettre le ramassage des fruits. Il est taillé dans une longue branche à l'extrémité de laquelle est laissée une fourche ou fixé un crochet métallique.

. . . retour à la liste. . .

la Daille

     La daille, de l'ancien provençal "dalh", du latin "daculu", la faux, désigne partout en Bourbonnais, une faux à herbe, l'un des principaux outils du cultivateur. Il en affûtait la lame, à coups de marteau, sur une petite enclume portative fichée dans le sol. Entre deux affûtages, un coup de pierre à aiguiser, suffisait à redonner du fil à la lame. Cette pierre était conservée dans un couet accroché à la ceinture, souvent fabriqué dans une corne de vache.
. . . retour à la liste. . .

l'Échale

     En Bourbonnais, l'échale désigne une échelle.

. . . retour à la liste. . .

l'Éplette

     En Bourbonnais, l'éplette, mot dérivé de "aploit", issu du latin "applicitum", pour "applicatum", désigne un outil ou un instrument aratoire, quelconque.

. . . retour à la liste. . .

le Fessoué

     En Bourbonnais, le fessoué désigne une sorte de binette, utilisée par les vignerons, pour désherber sous la vigne et aérer le sol.

. . . retour à la liste. . .

une Gouge de sabotier, utilisée pour creuser l'intérieur des sabots


le Gouyard ou Goyard ou Gouyas ou Croissant

     Le gouyard ou goyard, mot issu de "goye", désignant la serpe ordinaire, est une sorte de serpe munie d'un long manche et servant à tailler les bouchures d'épine et à élaguer les hautes branches des arbres.

. . . retour à la liste. . .

     L'action d'élaguer est appelée râper, dans le nord-ouest du Bourbonnais ; verbe issu du germanique "raspôn", qui veut dire gratter. De ce mot est issu la râpasse, désignant les débris provenant de l'élaguage.

     Le nom de gouyas est également donné à un outil tranchant à lame droite légèrement courbée à son extrémité. Son usage est similaire, au précédent,mais s'utilise à hauteur d'homme.

le Gouyard ou le Croissant
le Gouyas

     Le terme "gouillat" désigne également un petite mare.

     Il existe dans la province, un lieu-dit appelé "la Croix Goyard", sur la commune de Saint-Pierre-Laval.


la Gouyette

     La gouyette, du gaulois "gubia", signifiant "serpe", désigne dans l'est du Bourbonnais, la serpette.

. . . retour à la liste. . .

le Greffe

     Le greffe, mot issu du vieux français "grefe", issu du latin "graphium", signifiant "poinçon", désigne un crochet à trois ou quatre piques, qui attaché au bout d'une corde de chanvre, permettait de remonter les seaux tombés par mégarde, au fond du puit.
. . . retour à la liste. . .

la Malluche

     La malluche, diminutif de "mail", signifiant "marteau", désigne un petit maillet en bois.
. . . retour à la liste. . .

la Marre

     La marre, mot peut-être issu du sumérien "mar", désigne une sorte de houe, servant à ameublir la terre, à désherber ou à arracher les légumes """ .... marrer les pommes de terre .... """.

     On dit que les vignerons avaient l'habitude de s'avertir de loin, en frappant sur leur marre, d'où le terme de tintamarre.

. . . retour à la liste. . .

la Pluche & le Pluchon ou Pion ou Pue

     Dans le nord et l'ouest du Bourbonnais, la pluche, mot issu du latin "pilucare", signifiant "choisir", désigne le râteau à foin. La traverse est disposée obliquement par rapport à un long manche et de chaque côté, dépassent les pluchons, désignant les dents du râteau ; dans le nord-ouest, le terme pion, mot issu du latin "puga", signifiant "pointe", est utilisé ; et encore dans le nord-est, "le" pue.

     Dans le même secteur géographique, "la" pue, désigne la dent d'une fourche.

. . . retour à la liste. . .

la Plucheuse

     A la fin du XIX ème siècle, avec le progrès, apparaît la plucheuse, mot dérivé de "pluche" et désignant le râteau mécanique.

. . . retour à la liste. . .

le Volant ou Voulant

     En Bourbonnais, le voulant, mot issu du gaulois "volammo", désigne une petite serpe, une faucille ; dans l'est, elle s'appelle volant. Lors de la moisson, le ramasseur muni de son voulant, suivait le faucheur et assemblait les javelles de blé, coupées.

. . . retour à la liste. . .
. . . vers les métiers . . .. . . retour au sommet de page . . .