Traces d'Ancêtres
en
Bourbonnais
retour à la page d'accueil

la Protohistoire - l'âge du Fer


Des Celtes, à la conquête de la Gaule

 

Carte des trois grands Peuples Gaulois
. . . vers l'âge du bronze . . .. . . vers l'époque gallo-romaine . . .

en Bourbonnais . . .

Entre âge du bronze et âge du fer, des ateliers de fabrication de bracelets en schiste montrent une activité artisanale importante à Montcombroux et Buxières-les-Mines.

 

L'âge du Fer (de - 700 ans à - 50 ans)

La Civilisation de Halstatt (de - 700 ans à - 450 ans)


Les Celtes du sud de l'Allemagne fondent la "Civilisation du premier âge du Fer", dite de Halstatt, du nom d'un village autrichien proche de Salzburg. Repoussant les Ligures, ils s'installent dans l'est de la France. Leurs villages, leurs citadelles, leur tumulus prenant la place des champs d'urnes, témoignent d'une nouvelle culture.

en France . . .

Les cavaliers aux grandes épées de fer, accompagnés de chiens, venant du bassin supérieur et moyen du Rhin, s'installent progressivement en Alsace, Bourgogne et Franche-Comté. Ils recherchent du minerai de fer et s'installent en Lorraine, en Bourgogne et en Berry. Ils fondent le plus célèbre oppidum connu, celui de la butte du Mont Lassois, en Bourgogne, au nord de Châtillon-sur-Seine.

en Bourbonnais . . .

A partir de - 700 avant J.-C., des objets en fer font leur apparition.

Vers - 550 à - 450, ces hommes mettent en place, leur propre culture locale. Ils établissent un réseau d'échanges commerciaux et une organisation militaire défend les points stratégiques, comme peuvent l'attester les vestiges de la muraille vitrifiée de l'oppidum de Bègues. Cette énorme rempart entourait la citadelle. Sa base est constituée de blocs de micaschiste et de calcaire, soudés par fusion. Parmi de nombreux tessons, des fragments de vases Grecs, témoignent de ce commerce.

en France . . .

Des tombes, disposées en nécropole, renfermant de nombreux objets en métal, outils, bijoux, parures, objets de décoration, sont découvertes dans l'Est du pays.

en Bourbonnais . . .

A Lusigny, la découverte d'une tombe en pleine terre, fait apparaître des éléments de parure en fer.

Un groupe, de ces Celtes de l'est de la France, traverse le territoire Ligure, et fonde en Espagne, la "Civilisation Hispano-Halstattienne de Galice".

en France . . .

Un autre groupe de ces Celtes, s'installe dans la région de Sens et fonde la tribu des Senons.

Plus au Nord, une tribu vassale, les Parisii, ou "Peuple des Carrières", exploite le gypse.

Les Ibères peuplent l'Aquitaine et les Grecs, Marseille.

La Civilisation de la Tène (de - 450 ans à - 50 ans)


La "Civilisation de la Tène" est connu pour de nombreux mouvements de populations.

Les Celtes occupant la partie nord de la Gaule, créent la "Civilisation du deuxième âge du Fer", dite de la Tène, du nom d'une ville Suisse, au bord du lac de Neuchâtel. Des chars à deux roues sont ensevelis dans les tombes des guerriers. De culture et traditions orales, l'écriture est utilisée principalement sur les stèles funéraires, pour inscrire le nom du défunt. L'habitat et les lieux de culte sont principalement bâtis en bois et en terre. Des créations artistique d'animaux font leur apparition.

en France . . .

La nouvelle vague d'envahisseurs s'installe en Champagne et apporte l'usage des tombes plates.

A Vix, en Côte d'Or, à proximité de l'oppidum du mont Lassois, étape sur la voie de l'étain, une sépulture vieille de 2 500 ans, renferme le corps d'une femme reposant sur un char, dont les roues sont démontées. Elle porte un collier d'or, des bracelets de perles et d'ambre, des anneaux de bronze aux chevilles, un diadème sur la tête ; à ses côtés des objets en or, en argent, en bronze et un énorme vase en bronze.

En - 390 avant J.-C., face à une démographie galopante, la tribu gauloise des Senons, commandée par leur chef Brennus, franchit les Alpes et envahit le territoire des Romains. Après avoir pillé Rome, elle s'installe dans la plaine du Pô.

En - 278 avant J.-C., d'autres guerriers Gaulois, envahissent la Grèce et pillent Delphes. Se scindant, ils fondent Belgrade, et envahissent l'Asie-Mineure, où ils fondent en Turquie, l'Empire des Galates.

Pour faire face à ces Gaulois, les Romains partent à la conquête de la Gaule Cisalpine, puis de la Gaule Transalpine, avec à leur tête, Jules César.

En -224 avant J.-C., les Romains entrent en pays Boïen. En - 218, les Boïens et les Insubres s’allient à Hannibal contre l'envahisseur. En - 192 les Celtes Boïens implantés à Bologne sont anéantis.

en France . . .

En - 125 avant J.-C., après avoir combattu les Salyens, les Romains occupent Marseille, la citée des Phocéens.

Les Romains poursuivent leur incursion, par la vallée du Rhône, ou ils rencontre la résistance des Arvernes, ancêtres des Auvergnats.

En - 121 avant J.-C., ils fondent Narbo Martius (Narbonne), capitale de la Gaule Narbonnaise et la Provincia Romana (province romaine), qui deviendra la Provence.

En - 109 avant J.-C., invasions des tribus gauloises du Nord de la France, les Cimbres et les Teutons. Ils battent les Romains à Orange et sont à leur tour arrêtées près d'Aix-en-Provence, en - 102 avant J.-C. Les peuples des plaines abandonnent leurs habitats non défendues.

Orgétorix, à la tête des Hélvètes occupe la Suisse. Ils sont persécutés au Nord, par les Germains et décident, d'aller s'installer chez les Santons, tribu de la région de Saintes. Jules César s'oppose à ce qu'il traverse le Rhône, en territoire Romain, les poussant à passer plus au Nord.

En - 58 avant J.-C., face à l'envahisseur, les Eduens, ancêtre des Autunnois, demandent de l'aide à Rome. Les Romains, aidés de leurs nouveaux alliés, les anéantissent à Bibracte, capitale éduenne, dans la région du Mont-Beuvray, en Saône-et-Loire. Les survivants se replie en Helvétie.

en Bourbonnais . . .

Les Boïens sont certainement les plus anciens habitants du Bourbonnais. Aux côtés des Helvètes, ils peuplaient les rives du Danube, en Haute Bavière. Ils ont participé à leur migration et après la débâcle, les survivants ont été autorisés, par l'empereur, à rester en Gaule sous la dominance des Eduens.

Ils s'établissent dans les endroits les plus découverts. La plupart du territoire étant recouvert de forêts inhabitables, ils occuperont les environs de Montluçon et Néris-les-Bains.

Les Boïens fonde la ville de Gorgobina et en font leur capitale. Elle sera détruite et son implantation est aujourd'hui inconnue.

C'est lors de la période gauloise que seront construit les oppida de Cordes et de Néris.

En - 57 avant J.-C., en Bretagne, les Vénètes, habitants de Vannes, sont soumis, après une révolte. Les Eburons sont massacrés.

Seul s'oppose à l'envahisseur romain, Vercingétorix, le futur roi des Avernes. A la suite de la rébellion des Gaulois d'Orléans, il embrase la Gaule.

En avril - 52 avant J.-C., Avaricum, la cité des Bituriges, ancêtre des Berrichons est détruite.

En mai -52 avant J.-C., Vercingétorix se réfugie dans la ville de Gergovie, qui résiste à l'assaillant. Les Eduens trahissent Rome et rejoignent les troupes gauloises.

en Bourbonnais . . .

Les troupes romaines partant attaquer Gergovie, franchissent l'Allier, probablement à hauteur de Neuvy.

Fin septembre - 52 avant J.-C., Jules-César affronte Vercingétorix à Alésia, où se dernier sera vaincu.

Fin 50 avant Jésus-Christ, la Gaule est entièrement conquise par les Romains. Partout la civilisation romaine s'organise. Le territoire est partagé en trois provinces, Aquitaine, Lyonnaise et Belgique. Lyon devient capitale des trois Gaule. L'organisation administrative romaine trace trois secteurs : la cité des Eduens, rattachée à la Gaule Lyonnaise, entre Loire et Seine ; les cités, Arverne, à laquelle sont unifiés les Ambivares, et Bituriges, rattachée à la Gaule Aquitainique, des Pyrénées jusqu'à la Loire et la Belgique.

Trois siècles durant la Pax Romana (paix romaine) va s'installer en Gaule.

en Bourbonnais . . .

Ces trois puissants peuples se rejoignent dans un secteur proche de Souvigny. Au sud, les Arvernes, ancêtres des Auvergnats ; à l'ouest, les Bituriges, ancêtres des Berrichons ; et à l'est, les

Carte des trois grands Peuples Gaulois

Eduens, ancêtres des Autunois et avec eux, les Ambivares et les Boïens. Les Ambivares d'abord rattachés économiquement à la confédération Eduenne, seront ensuite intégrés au peuple Arverne.

Ces limites sont approximativement celles des diocèses de Bourges, Clermont-Ferrand et Autun, en 1789.

 

. . . vers l'âge du bronze . . .. . . retour au sommet de la page . . .. . . vers l'époque gallo-romaine . . .